DE RÉFUGIÉ A INTERPRÉTÉS OU SECRÉTAIRE AU SERVICE DE L'OCCUPANT 
                                                   Le choix  pour un travail


SITE EN CONSTRUCTION
 INTERPRÈTES POUR QUOI POUR QUI ?


Les volontaires

Dans ce cadre certains germanophiles feront le choix ouvertement de la collaboration dans des postes d'interprètes ou secrétaires . D'autres en mettant un pied en raison de promesses (permission de retour en Alsace ou en Moselle ,effacement des peines ,annulation du statut de déserteur et bien d'autres moyens) seront amenés a intégrer un système qu'il ne souhaité pas,et a servir l'occupant comme les services de police Français au delà des limites morales .
Certains dés juillet 1940 signeront un engagement dans l'armée Allemande (1500 Alsaciens seront intégrés entre 1940 et fin 1941. ) principalement dans la waffen SS ,ils ne seront pas tous dans des unités combattantes plusieurs seront affectés au SD (Sicherheitsdienst) et participeront à la lutte contre la résistance . Les tribunaux en 1945 1946 ne seront pas clément pour certains d'entres eux .sans compter sur les exécutions sommaires .
Pour ces personnes le choix va provoquer à l'issue de la guerre des drames au sein des familles et malgré les années il restera dans les mémoires des enfants comme une honte permanente inexpliquée .

Les traducteurs dans les entreprises

Dans le secteur privé les interprètes furent embauchés a partir de juin 1940 surtout en zone occupée leurs sélections sera faite en fonction de la position politique de la direction surtout pour les entreprises travaillant pour les Allemands. On notera que le choix repose  aussi sur des bases de confiance entre direction et interprète il faut ajouter que le salaire était bien souvent supérieur à l'ouvrier ce qui s'ajoutera au climat particulier de l'époque  .Bien souvent le fait de participer aux réunions , repas, sorties, avec les Allemands et avec  la direction de l'entreprise peut faire douter sur l'intégrité de l'interprète auprès du personnel de l'usine ,ce qui entraînera des rumeurs dès plus déplorables et souvent non justifiées .


Les requis pour l'administration Allemande et française

Pour cette catégorie de personnes cela va être des plus difficiles envers eux même et face aux populations locales ,les demandes de personnes ayant des connaissances de la langue Allemande sera effectuée par les autorités françaises et Allemandes dès juin 1940 au titre la collaboration entre les deux nations , notons que les listes étaient disponibles , professeurs de langue, réfugiés d'Alsace Moselle, réfugiés étrangers parlant l'Allemand . Certaines personnes ayant connaissance de la langue resteront discrètes ce qui sera un plus pour la résistance plus tard .Les dossiers furent transmis à L'occupant pour acceptation les sélections se faisaient en présence d'officiers ou de soldats ayant une bonne connaissance du Français. Suivant les postes a couvrir des enquêtes complémentaires furent effectuées et des cas de refus par les Allemands seront avérés . Certains convoqués refuseront de se présenter dans bien des cas des enquêtes seront menées sur les personnes et les liens encore présent en Alsace et Moselle ce qui permettra une pressions sur ces personnes pour les obliger a se présenter, d'autres moyens étaient disponibles (chantage sur la famille,les allocations,le statut de réfugié ) en décembre 1943 les Allemands devant les actes de sabotages liés à des renseignements l'état major envisagera une rafle de certains Alsaciens Mosellans en France en face des problèmes politiques et matériel elle préféra accentuer les enquêtes et les arrestations, pour ces Alsaciens et ces Mosellans travaillant comme interprètes le regard des autres va changer la suspicion de servir l'occupant sera presque permanente .de plus les salaires sont au dessus de la moyenne générale des emplois administratifs de l'époque ce qui entraînera bien des jalousies .


Les discrets

Certains préféreront rester dans l'ombre recherchant simplement a vivre et a faire vivre leur famille , ne cherchant pas a se mettre en avant face aux événements, ce fut le cas de bien des réfugiés ayant connus l'annexion de 1871 et les 48 ans du statut Germanique de l'Alsace et la Moselle .Certains vont indirectement ou volontairement intégrer la résistance ,d'autres resteront en retrait en attendront la fin de la guerre .Pour d'autres après l'ombre ils sortiront à la lumière dans les derniers moments de la guerre et se joindront à la foule des (résistants de la 11 heures )Alors que certains vrais patriotes seront oubliés par l'histoire.

Les occasionnels

Certains réfugiés d'Alsace ou de Moselle ne pouvant prétendre a une allocation seront amenés a travailler pour les autorités dans des conditions relevant de la discrétion ,pour d'autres c'est le fait d'une rencontre ,d'un verre partagé , qui vont amener au dialogue et par la suite une certaine forme de collaboration. Il a aussi ceux qui vont essayer de partager le quotidien de chacun avec les moyens qu"ils possèdent sans tirer la moindre parcelle de récompense . Le cas n'est pas particulier à VIERZON loin de là . Dans cette ville deux membres de deux familles originaires d'Alsace dont une habitant les Forges seront parmi ces personnes qui profiterons de ces situations.
En 1944 1945 une d'entre elle fera l'objet d'une enquête de police sans suite .
Malheureusement des drames liés a ces rencontres sont bien souvent absent des livres d'histoire
Pour d'autres ce sera la discrétion ,le retour en Alsace Moselle a partir de 1945




salaire

  Niveau de vie 1942

   Les salaires des interprètes étaient situés entre  80 fr à 120 fr  par jour en 1942 1943 .
A partir de 1944 ils pourront atteindre 4500 fr par mois  .Les raisons de ces salaires élevés durant la fin de la guerre  font parties du cadre lié a l'insécurité  ,bien des traducteurs,secrétaires chercheront a quitter les services suite à des menaces .
 Le cas d'un traducteur  dans la région de Bordeaux est dès plus significatif ,Cette personne sera pris enlevée puis frappée par des prétendus résistants  ,sa femme sera menacée aussi ,suite a ces événements il quittera sont travail le plus discrètement possible,d'autres cas seront signalés dans d'autres villes .








DOCUMENT GEOHISTOIRE HORS SERIE M 05436


 EXEMPLE  DE DEMANDE DE LA PART DES SYNDICATS
interprete syndicats



Le 19 août  1945 
 Le Sénateur André BRETON du Cher  dans une lettre manuscrite de cinq pages donné des informations sur son arrestation ,sa détention mais aussi  sur l'attitude d'un interprète Alsacien  (la personne est M Schwitthal ) ce dernier va lui permettre d'obtenir une permission conditionnelle de trois jours   pour aller au obsèques de son père à  PARIS  dont le décès est survenu le 2 août 1940 durant sa détention à  Vierzon il indique dans ce même courrier les conditions très particulières que lui font subir les autorités d'occupation a l'issue de son retour il sera expulsé vers la zone libre .

Extrait de la lettre 









Retour à l"accueil
 
www.tampow3945.com/index.php

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement