DE STRASBOURG Á TAMPOV
Un alsacien au coeur de la tourmente
1939 1945 


3° partie  Sur le front russe

 


SUR LE FRONT RUSSE



 

       1943

 

           OREL le 18 08 1943 (doc  CB )

CARTE1943 1   orel 1




Le 21 Mars 1943 il se retrouve en première ligne dans la région de KRASNOPOJE , puis dans le secteur d'Orel,et Kursk .La mission consistait à miner des points stratégiques (carrefours, ponts, chemins, maisons,routes.....avec tous les risques que cela comporte.) Depuis la confection de chevaux de frises aux opérations << coup de main>>sur les lignes ennemies. Ces opérations se faisaient la nuit par groupe de 6 a 10 hommes il s'agissait de faire des prisonniers pour des interrogatoires . Dans l'unité la méfiance était de mise bien qu'au front une certaine solidarité en soldat était présente  on compte sur le camarade comme lui compte sur nous , des exemples ne manques pas .Chaque jours amène son lot de tristesse et de soucis . Durant ces événements il rencontrera  des français de la  L V F  ainsi que des Wallons .

A plusieurs reprises il aura l'aura l'occasion de s'entretenir avec la population russe, comme français certains avaient tendance a se confier . Aussi ,la veille de l'offensive de l'Armée rouge dans la région de Sumy  ,une famille lui avait confié que les russes serait demain dans le village . Ces gens lui proposèrent de le cacher et de lui permettre de rejoindre les lignes soviétique à la fin de l'offensive . Le lendemain l'offensive est effective . il sera blessé au bras et aux jambes , autour de lui plusieurs  camarades sont blessés d'autres sont morts .Pour lui c'est l'évacuation au milieu de la nuit avec un camarade  blessé a la tête , celui-ci  l'aide a se déplacer grâce a des béquilles durant 2 km . le 6 août 1943 direction Kiev, pour 2 semaines puis Trèves a la fin de ce séjour trois semaines de convalescence . Il garde en mémoire l'image de ce caporal brûlé au visage qui la nuit voulait pleurer ,mais cela lui était impossible ,alors dans le silence il fredonnait des airs tristes ;certains lui disaient << ferme ta gueule>> d'autres l'accompagnaient .



 

permission hopital



Durant sa convalescence à Strasbourg il remarquera que l'euphorie de la victoire rapide avait disparue , les alertes avaient remplacées les parades et autres manifestations .Aussi les questions des camarades qui sont restés étaient difficiles a satisfaire encore plus dures les questions des parents ,bien souvent il cachait la vérité .cette vérité qui dérange .A la maison dans un coffre sa grand mère avait  remisé un drapeau aux couleurs de la France  d'une taille moyenne . Elle le montra en lui précisant <<que ci cela continuait comme ça elle ne tarderait pas à le ressortir........ elle devra attendre deux ans  encore .



 

      Carte 1943

 

 Insigne des bléssées pour Charles Bohnert

carte 443   medaille des bléssés

 

 

 



 



Le 29 octobre 1943 retour au front dans la région de Tscherkassy ,le froid mais surtout l'encerclement par les russes En décembre  la température était de moins 30°  dans ces conditions la mort faisait aussi sont travail comme auxiliaire au combat , les récupérations des vêtements , de nourritures et autres moyens de tenir était  leur quotidien .En novembre avec 6 hommes  de son unité plus un nombre de soldats venant d'autres unités  ils seront  chargés d'accompagner prés 3000 russes femmes , enfants vieillards vers Lipowez pour éviter que les russes les utilisent ou qu'ils rejoignent les partisans  . durant cette escorte il va se lier avec des russes dont un ancien officier autrichien de 1914 1918 celui-ci avait  rejoint l'armée rouge . durant ce trajet plusieurs  personnes vont décédés la nourriture était en très faible quantité, la maladie, fera le reste  .sans oublier la vodka qui facilitera le contact pour certains mais aussi la mort pour d'autres .Fin décembre 1943 charles a les pieds gelés c'est l'évacuation vers l'arrière drôle de Noël un petit bouleau fera office de sapin  .En cette fin d'année le moral était au plus bas  de plus en plus de blessés de toutes unités waffen SS ,artilleurs, aviateurs, pilotes de char ......au début février c'est l'évacuation Roumanie,Pologne, Baviére ,puis Strasbourg pour 8 jours dernière permission avant un retour sur le front  , que dire aux camarades qui partent , aux parents dont le fils repose loin de là , à cette enfant qui ne retrouvera  pas son père , rien tout est écrit sur le visage .un regard suffit a bien dire des vérités .


 

carte 1944 3

A compter du 20 avril 1944 c'est le retour au front le train  l'amène au plus près puis à pied il continu la route il est dans la région d'ORSCHA .Les russes envoyés des tracts aux alsaciens pour leur demander de se rendre<< le paradis soviétique les attendait >>
 

 Tract pour les Alsaciens

 

  Les conditions de détention ?

tract 1  

 
 

       Lettre de charles Bohnert

 

                                     TRADUCTION

LETTRE PAPA RUSSIE 1943   TRADUCTION 1




 SUITE ET FIN DE LA TRADUCTION TRADUCTION 2

 Le jeune  Charles se comporte en soldat en mettant en avant le camaraderie au front ses lettres sont visionnées  par la censure et il n'est pas question de porter un jugement sur les actions le terme travail remplace celui de combat  . les belles cartes lui serviront de support pour les ecritures à Tampov .

 


 

 

 

 

     

 

 


 A SUIVRE  LA CAPTURE

http://www.tampow3945.com/de-strasbourg-a-tampov-4-partie-la-capture-.php







Retour à l'accueil




http://www.tampow3945.com/index.php


















 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement