DE STRASBOURG Á TAMPOV
Un alsacien au coeur de la tourmente
1939 1945


5° partie  le camp de Tampov  1944 1945(1)
 Grâce aux témoignages et aux documents de Charles BOHNERT  un peut du drame des Alsaciens Mosellans prisonniers à Tampov est présente sur le site


.POUR TOUTES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES VOUS POUVEZ ME JOINDRE PAR LE SITE




Le  départ  le 9 novembre 1944 de Moscou arrivée en gare de Rada le 12 novembre  .Le voyage fut des plus pénibles ( absence de nourritures et d'hygiène sans compter sur l'attitude des gardes )plusieurs d'entres eux décèdèrent . ils étaient des loques humaines dans le wagon .je cite << j'ignore combien nous étions dans le wagon peut être plus de 60 ? je souffrais beaucoup  mais j'étais pas seul .>>

La gare de Rada  c'est rien qu' un ensemble de bâtiments en bois perdu au milieux de la foret , la neige a  recouvert  les voies il n'y avait que le silence et la forêt . Aussi les gardes les  attendaient . Une seule choses comptait pouvoir s'allonger  . La gare de Rada est distante de 8 km du camp de Tampov et c'est a pied qu il fera la route  sur un chemin fait de cailloux de trous, de glace   et sous la neige avec en prime le manque de chaussures ,des chiffons faisant offices de chaussures.

La gare en 1998 (photo montage  extraite du livre
la face cachée de Tampow de Laurent Kleinhentz)

 

  Arrivée en gare d'un convoi de prisonniers (Collection Thuet FAT )
 

gare de rada 1   arrive au camps 2

 



 

arrivée 3


                     L'arrivée au Camp 188 d'un groupe d'Alsaciens -Mosellans  ( Dessin A THIAM)


 

 la porte d"entrée(Journal Cigogne 1946)

 

 Le 7 juillet 1944 1500 Alsaciens Mosellans quittent le camp de Tampow ( document unique de l'entrée du camp)(musée d'histoire et de Tampow )

`entrée du camp   entre du camp 2 depart des 1500

 


 

 

                              
La découvert de ce cet univers concentrationnaire qui ressemble par bien des aspects a ceux des camps du système national socialiste va marquer bien des incorporés de force  <<c'est comme une violente tristesse qui s'abattait sur un coin de ma vie ;chaque jour qui passait soulevait en moi comme une montagne de haine face à tout ce vécu,à vingt ans .>> c'est mots sont de lui . Le premier jour c'est dans les bâtiments dit de la quarantaine qu'il seront affectés pour lui la baraque 73 .

  • Le camp 188 implanté en foret de Rada 450 km au sud est de Moscou  dit le camp des Français
  • 800m de long sur 400 m de large
  • Capacité 15 000 personnes
  • Baraques 80 et 250 hommes 

 

Entre 5000 et 8000 malgré-nous resteront sur la terre de Tampov
3500 décès hiver 44 45, 29 décès par jour, entre 5000 et 10 000 français sont morts a Tampov

D'aprés charles Bohnert   la liste des nationalités
 Francais  Alsaciens ,Lorrains,prisonniers de 1940, civil, L V F 

Anglais ? Americains?
Luxembourgeois  :incorporés
Suisses               : volontaires
Autrichiens          :incorporés et volontaires
Polonais              :incorporés et volontaires
Tchèques            :incorporés
Yougoslaves        :incorporés
Hollandais           :volontaires  et ss
Italiens               :Incorporés et volontaires
Allemands           :incorporés
Hongrois             :incorporés
Roumains            :incorporés
Belges                 :incorporés et volontaires et ss
Norvegiens          :volontaires et ss
Danois                :volontaires et ss 
Lituaniens           :volontaires et ss
Ukrainiens           :volontaires et ss
Finlandais           :volontaires et ss


plan tampov 3


Plan du camp 188 de tampov établi par Laurent KLEINHENTZ(  extrait de TAMPOW la face caché) ce plan est  très bien fait  grâce  au travail de cette historien qui nous donne une vision et un descriptif trés plus réaliste . d'autres plans existes.
 

 

Plan du camp fait le 1 aout 1945 par charles Bohnert à Tampov

 

  Plan du camp septembre 1945   par l'équipe Marquié chargée par le gouvernement Français du rapatriement des Alsaciens et Mosellans

camp par charles bohnert   plan marque

 Suite a une crise de dysenterie le jeune Charles Bohnert sera transféré à la baraque 71 il y restera jusqu'au 6 février 1945


 

    Le camp

 

    Une baraque

le camp   les baraques

reconstitution des baraques
Reconstitution pour l'exposition au Mémorial de Schirmeck (2010)


Le passage au sauna
 

Il raconte :<< Nous passions par le sauna là des femmes soldats à l'embonpoint prédominent, montraient une différente certaine avec notre maigreur.Elles nous rasaient toutes les parties du corps,sans retenue aucune et ,souvent elles en riaient..>> Ce passage était obligatoire ,dans les descriptifs il est  dit que les conditions étaient dés plus simples , toutes les trois semaines les prisonniers passent au saouna  .On entre dans une pièce là ont se déshabille ,puis les vêtements sont envoyés dans un four pour la désinfection,   en raison de la température  ce n'est rien qu'une migration de parasites d'un vêtement à un autre. Pendant ce temps Des coiffeurs, rasent, coupent ou arrachent  avec de vielles tondeuses ,les cheveux et les poils , puis avec le peut d'eau qui se trouve dans une cuvette en bois ( déjà utilisée avant  par  d'autres prisonniers) ils font un semblant de toilette ,une louche d'eau chaude et deux louches d'eau froide sont ajoutées de temps en temps, plus un petit morceau  d'ersatz de savon . Il faut faire vite , bien souvent a la fin chacun cherche a retrouver ses vêtements mais certains ont déjà fait le tri et c'est avec ce qui reste que  charles et d'autres vont retrouver leur baraque .en ce mois de décembre 1944 la température est de moins 30 .



 

        Le sauna

 

   Morceau de d'ersatz de savon sovietique
(Col CB )

sauna 1   savon

les objets du quotidienh

                             LES OBJETS DU QUOTIDIEN DE CHARLES BOHNERT  (col CB)

C'est avec ses mots  que l'histoire continue


<< au camp se trouvaient des nationaux Francais,Polonais ,Hongrois,anglais,tchèques,roumains,belges,luxembourgeois,yougoslaves,autrichiens et allemands . c'est là que j'ai retrouvé des membres de la L V F dont certains avaient beaucoup souffert des combats; le responsable de la bibliothèque était l'un deux.
Dans ce camp,j'ai rencontré des hommes certains se sont éloignés de leurs camarades pour rejoindre les idéaux communistes. j'ai beaucoup souffert du comportement de ce qui se mettaient en avant ce que je nommais les planqués .La liste serait longue ,cuisiniers, personnes affectés au réfectoire, menuisiers, les contrôleurs, les membres du<< club français >>,les conférenciers, et d'autres bien placés, aussi il faut ajouter ceux qui savaient se trouver au bon moment et au bon endroit même au détriment des autres .




 

le camp 3 Renseignements notés par charles Bohnert sur le camp 188

 Il donne des renseignements sur les baraques , ou il est passées  ,sur les corvées .
Sur les rations de nourritures en fonctions du statut du prisonnier .
 Toutes ces informations étaient notées en cachette au risque d'être dénoncé par d'autres prisonniers .











 


Il notera durant son sejour beaucoup d'informations  ce qui mettra en évidance le drame au quotidien des prisonniers de guerre  dans les camps soviétiques .




  

                   DOCUMENTS SUR LE CAMP

 

                        SUITE

note tampov 1   note tampow 2


         Les écrits étaient fait sur du papier transparent ou sur du papier de trés mauvaise qualité comme en dessus avec un crayon à encre .
ecrit papa 1



 


 

a suivre

http://www.tampow3945.com/de-strasbourg-a-tampov-5a-partie-tampov1944-1945-.php

 

 
 


Retour à l'accueil
http://www.tampow3945.com/index.php




















 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement