DES ALSACIENS ET MOSELLANS AU BATAILLON DE GUERILLA DE L'ARMAGNAC 

158 RI 

1943 1945 

Cette page sera consacré à ces Alsaciens et Mosellans qui vont intégrer la résistance dans le Gers.
Des réfugiés de 1939 vont rejoindre les maquis a partir de 1943 .Cette page est oubliée elle mérite d'avoir sa place dans le travail de mémoire .
Les informations sont issues du livre : LE BATAILLON DE GUÉRILLA DE L'ARMAGNAC 158 RI  CTR édition (Amicale du bataillon de l'armagnac et CTR édition 1997 )
Parmi les hommes de ce bataillon un d'origine lorraine se détache c'est le commandant  Maurice Parisot dont le surnom "Caillou" reste gravé dans la mémoire des hommes de son unité.Maurice Parisot est né à Bar-le-Duc le 26 septembre 1899 il trouvera la mort en service commandé le 6 septembre 1944 a 1h 30 du matin suite à une manoeuvre d'un appareil anglais lors d'un parachutage .Responsable du balisage l'avion piqua sur le repère lumineux ou se trouvé le commandant Parisot heurter par l'hélice au visage il décédera  des suites de l'accident .
Il épousera une Alsacienne Mademoiselle Jeanne de Place d'origine de Vieux Thann dans le Haut Rhin.Son épouse participera au mouvement de résistance en ayant totalement connaissance des risques . 



                   LE COMMANDANT PARISOT 

 

              MADAME JEANNE PARISOT 

 

 



Cet homme a marqué les esprits de nombreux résistants dont certains  réfugiés  Alsaciens,Mosellans .
Il faut aussi rappeler la présence dans ce bataillon d'alsaciens qui en 1942 avaient refusés l'incorporation de force  c'est le cas de des frères BECKERS ,connus sous les noms d'Edouard et de Bertrand .Un autre Alsacien Robert WALDSCHMIDTT instituteur à Dunkerque en 1942 rejoindra le service du travail en Allemagne dans le but de faire evader son frére prisonnier de guerre .l'évasion réussie mais suite a un contrôle il est arrêté par la gestapo  il saute du saute du train qui le ramène en Allemagne puis avec son frère direction l'espagne dénoncé par le passeur il se retrouve dans le Gers et là ils sont présentés à Parisot  qui les incorpores .
La participation aux combats de la libération de nombreux  Alsaciens et Mosellans fait partie integretante de cette page d'histoire .
Le récit de Louis BOLLINGER  réfugié depuis 1939 en Lot-et-Garonne 
<15 aout 1944 !Un mardi.La nouvelle du débarquement en Provence éclate comme un coup de tonnerre!Avec la percée en Normandie,ça y est!Les Allemands sont f........!C'est le rush final qui va commencer .
Le 16 aout ,nous partons enfin !André,un ami de collège par de son coté.Je suis parti à pied en pleine nuit,du Mas d'Agenais à Casteljaloux,par cette longue route droite ,non goudronnée.Mon père m'accompagnait,poussant son vélo,avec mon barda.Mon père ne s'était pas jamais opposé à mes départs sans la moindre critique.Bien au contraire,il m'approuvait.Pourtant ,il aurait pu s'opposer mon départ,car après tout,je n'étais pas majeure,je n'avais que 19 ans. Mais il avait tenu à faire ce bout de chemin avec son fils ainé.Nous n'avons guère parlé pendant le trajet de 15 kilometres.Peut être songeait il que lui aussi ,à mon âges il était parti à la guerre en 19141918.....Mais les conditions étaient  o combien différentes 
Nous nous  sommes quittés à l'entrée de Casteljaloux et papa est reparti au  Mas .j'ai retrouvé André comme convenu,prés du vieux moulin et nous sommes entrés dans la ville .
Après ce fut rapide : réception chez Monsieur DUMAS garde général des Eaux et Forets, départ en camionnette vers Fargue -sur-Ourbise dans le bois de Campret à la ferme de Saint Joseph.Le bois grouillait de monde le Commandant CELERIER(glacier)des maquisards,des jeunes des chantiers de jeunesses,des évadés de la centrale d'Eysse...
Vers midi le convoi de huit véhicules s'ébranle et direction de Averon-Bergelle ,petit patelin du gers perché sur une hauteur entre Nogaro,Manciet et Aignan . toutes les issues sont gardées dans ce petit bourg ou l'eau et plus rare que l'armagnac ....
De toutes façons,nous étions trop heureux de faire partie d'une formation F F I régulière,avec un encadrement solide ,composé de militaire d'active...>

 A suivre 

http://www.tampow3945.com/index.php




 












 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement