DES CAS OUBLIÉS D'INTERPRÈTES DONT CERTAINS  DISPARUS EN 1944 1945


 


Cette page  présente des cas oubliés volontairement ou non d'interprètes ou secrétaires traducteurs et traductrices dont certains seront portés  disparus durant la période 1944 1945

Bien des cas sont retrouvés grâce aux témoignages de personnes qui après 65 ans décident de parler tout en restant  anonyme  .

Il y a des cas ou l'homme a voulu être au dessus des lois et bien souvent le pouvoir des armes a été  plus représentatif que celui des tribunaux


Un premier cas sera évoqué  c'est celui de cette jeune fille Alsacienne  à la coiffure frisée qui avait travaillée comme  interprète sténo dactylo  à Bourges  en ces jours de septembre 1944 au environ du  9 elle  sera arrêtée  par des FTP  et gardée avec plusieurs dizaines de collaborateurs dans une ancienne banque qui faisait office de   prison  rue Gambon .  Parmi les prisonniers  un chef milicien  qui mettra fin a ces jour grâce a la complicité d'une milicienne(sa maîtresse) qui avait subtilisée un couteau lors de la corvée de cuisine  celle ci  sera tuée de plusieurs coups  au coeur par son amant , lui même se poignardera a plusieurs reprises malgré  l'intervention de ces gardiens il décédera des suites de ces blessures sur le lieux même de son suicide  .Notre jeune Alsacienne sera utilisée comme secrétaire et traductrice, elle avait gardée auprès d'elle une bouteille de vin bouché des gardiens l'ayant aperçue voulurent  la saisir il s'en suivie une altercation entre eux et la bouteille finis par tomber au sol et se brisée , notre jeune Alsacienne ne peut retenir ces larmes, certains sourirent d'autres détournèrent le regard  pour mieux cacher   une certaine honte  .
Dans ce lieu la justice était rendue  rapidement  et sans appel même le parquet   ne pouvait intervenir << le parquet se sont nos mitraillettes diront certains>>  Quelques jours après notre interprète fera partie des disparus .


 
 
  
.

Le cas de Madame et Monsieur  Guckert (extrait du journal des années 40 n 191 )

Alsacien de vielle souche né en 1896 et demeurant à Paris  marié à une Francaise depuis 1932 . En 1940 il est incorporé au 206 R R P à Épinal son unité est envoyée en Alsace  .Le 21 juin il est fait prisonnier dans les Vosges ,libéré aprés deux semaines comme tous les Alsaciens-Mosellans il retourne à Paris . Aprés un passage dans le  service de controle pour les Alsaciens et Mosellans  qui se trouvait au 60 avenue Victor  Hugo Monsieur est requis comme interprète par le service du travail allemand .
Le 21 septembre 1944 il sera arrété ainsi que sa femme et envoyé au camp de Drancy .Le 2 janvier 1945 sa femme est envoyée au fort de Noisy -le-Sec ,le 2 février 1945 étant trés malde elle sera libérée .Son mari sera libéré fin aout 1945 . Pendant ce temps leur logement sera pillé . Catholique  il n'avait pas de haine mais il fallait que cela soit dit .




 
 
 
 


D'autres cas seront évoqués 
   retour à l'accueil 
www.tampow3945.com/index.php
 



 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement