LE QUOTIDIEN DES RÉFUGIÉS

                                                                               

site en construction                                                                                                      charles.bohnert@sfr.fr

                                                       LES << YA-YA>>expression utilisée par les Français de l'interieur

L' accueil des réfugiés Alsaciens Mosellans a été également un choc dans les cultures pour ces français de l'intérieur .comment accepter le dialecte si proche de la langue de l'ennemi ,mais aussi les pratiques religieuses même si dans certaine ville et village celles  font parties intégrante du patrimoine culturel , dans une ville comme Vierzon ou la tradition religieuse est présente ,les réfugiés seront dans l'ensemble bien accepter . 26 septembre 1939    Interdiction du parti communiste. Le parti communiste français est dissous . La signature du pacte germano-soviétique par le Reich et l’Union soviétique le 23 août précédent,  une autre raison fera son apparition  le travail clandestin du PC contre la guerre, les tracts diffusés dans les usines dans les secteur  de l'aviation, de l'armement maritime, de l'armement terrestre et d'autres  entreprises liées à l'industrie de la défense  invitant les travailleurs français à fraterniser avec les travailleurs allemands contre l’ennemi qu’est le « capitalisme international », sont une des  causes de cette dissolution. De plus dans certaines entreprises des actes de vandalismes  feront l'objet d'enquete de police . Le conseil municipale de la ville de Vierzon  à majorité communiste  sera dissous, une délégation spéciale désigné par le préfet du Cher  est mise en place celle ci est   présidée par Monsieur Emile BOULEAU  elle comprenait Messieurs Louis BORE et Emile CENDRE pour assesseurs. L'hiver 1940 fut très dur à Vierzon la glace envahit les rues ,des conduites d'eau écartèrent. Pour les réfugiés cela ne faisaient qu'aggraver leurs situations . Les informations qui parvenaient aux réfugiés Alsaciens Mosellans  des zones vidées des habitants n'étaient pas des plus rassurantes dans certains cas si les maisons ,appartements étaient surveillés et protégés (dans ma famille le restaurant  l'estaminet Shloegel à Strasbourg sera  habité  par ma tante cette personne est maintenue en poste à Strasbourg par rapport a son emploi à la préfecture ) dans des secteurs  particuliers les pillages firent leurs apparitions ce n'est pas le fait des troupes Allemandes mais malheureusement de soldats Français au point que l'administration militaire interdira l'envoi de colis des zones dites militaires vers les régions françaises ne faisant pas parti du dispositif .


   


                         


                

En 1940 lors de la débâcle sur les routes des convois militaires  furent arrêtés  par la gendarmerie française ,dans des véhicules il fut retrouvé des biens matériel appartenant à des familles de  refugiés

Pour toutes ces familles le quotidien sera fait de doutes sur l'avenir et d'espérances .Chaque jour c'est les mêmes pensées les même actes qui animent leur quotidien ,la nourriture ,l'école, la santé ,les nouvelles de la famille ,beaucoup de familles sont séparées une partie est restée en Alsace Moselle  ,pour les réfugiés installés  dans les zones prévues l'administration fait le maximum avec souvent très peut de moyen ,les demandes de pension sont souvent classées sans suite ,les demande d'aides sont plus ou moins étudiés, le cas des décès est un facteur difficile a gérer administrativement aussi il faudra attendre  l'installation du gouvernement de vichy pour commencer a traiter ces problèmes , Vierzon comme dans beaucoup de villes qui feront parties de la zone occupée les contraintes mises en place par l'occupant ajoutera des difficultés supplémentaires a traiter le quotidien des réfugiés .
 
                                                          

       
     Exemple des difficultés  aussi bien pour les personnes demeurant en Alsace  que pour celles installées  dans les régions  d'accueil

   Pour ces réfugiés  il faut trouver des emplois et cela n'est pas facile si pour certains fonctionnaires dans des postes liés à l'enseignement, à l' administrations d'état  il y a des facilités pour d'autres cela relèvent de l'impossible   il faut s'adapter  et ne pas  donner l'impression de prendre l'emploi d'un originaire de la ville ou de la région .

  A Vierzon en septembre 1939  durant plusieurs mois des  enseignants Alsaciens Mosellans réfugiés furent en poste auprès de L'ENP (liste non archivée)  en juillet 1940 la majorité retourna en Alsace


                                   


             




    Exemple liste de fonctionnaires de l'enseignements en poste dans le Cher de 1939 a 1945  ( document de 1945 concernant le retour en Alsace Moselle des personnes )

 Les enfants seront scolarisés dans les écoles des villes, à Vierzon ils seront ajoutés aux élèves de la ville , d'autres enfants de réfugiés des villes du nord de la France ,de Paris et d'autres lieux évacués feront des classes de Vierzon une carte particulière de la nation  ou les accents, les expressions,  seront le lien entre les régions . 

En octobre 1939 une note du ministere de la défense nationale et de la guerre demandera aux mairies ayant des entreprises travaillant pour la défense de permettre aux femmes  réfugiées  dont les maris sont   mobilisés de trouver un travail cette note fut adréssée à Vierzon


                                                                                         
                                           Note du ministere de la défense nationale et de la guerre  12 octobre 1939 

 


Dans la dépêche du  Berry du 1 janvier 1940 un article sur le noël des alsaciens et mosellans réfugiés dans le cher principalement à  Bourges cet article rappelle la présence des homme de ces femmes et de  ces enfants  éloignés de leurs régions c'est un peut d'Alsace au cœur du  Berry

noel 40

Le 3 mai dans le même quotidien un article  la mise en place de livres pour les réfugiés d'Alsace et de Moselle
 
3 mai 40  


Dans la presse locale du 2 septenbre 1939

QUE FAUT IL PENSER DE CET ARTICLE LES ALSACIENS NE SONT ILS PAS FRANCAIS 


    retour accueil                     
www.tampow3945.com/index.php  

 
                 


 

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement