L'ORGANISATION DE L'ACCUEIL DANS LES VILLES ET VILLAGES

                                                                            UNE VILLE COMME VIERZON




site en création                                                                                                                                         charles.bohnert@sfr.fr


        ORGANISATION    DANS L'ADMINISTRATION DE L'ÉTAT 

 

- Le Service central des Réfugiés dépendait primitivement du ministère de l’Intérieur. Il fut rattaché à la vice présidence du Conseil en novembre 1939, tout en restant sous l’autorité effective de M. Louvel, inspecteur général des services administratifs détaché à cet effet. Enfin, il fut réuni au Service des Alsaciens-Lorrains lorsque la constitution du ministère Reynaud donna à Robert Schuman, en mars 1940, le sous-secrétariat à la vice-présidence du Conseil. Ce dernier appela à la direction de son cabinet le sous-préfet Holveck, secrétaire général de la Vienne. À la fin de 1940, le Service des réfugiés fit retour au ministère de l’Intérieur tandis que les questions d’Alsace-Lorraine étaient confiées au Garde des sceaux






 DANS LE CHER





Dans le Cher ce sont plus de 6 000 personnes. Officiellement, sur Vierzon, une liste compte 55 personnes, mais un recoupement des listes en y ajoutant les témoignages fait apparaître 160 familles : ex la famille HETTZMANN venant de LEMBERG en Moselle, la famille FRISCH venant de ERSTEIN en Alsace, la famille LEBASCH venant de Strasbourg, la famille LEMEUX venant de Montigny-les-Metz en Moselle. Toutes ces familles, et d'autres, seraient passées à Vierzon pour des séjours de 4 à 15 jours ou plus. Parmi toutes ces personnes, ils y en avaient certaines, principalement des personnes âgées, qui ne parlaient pas correctement le français et ne comprenaient que le dialecte Alsacien ou Mosellan ce qui n’a pas facilité les dialogues entre la population locale et ces nouveaux arrivants. Dans certains cas, ces refugiés vont remplacer les hommes sur le front au sein des entreprises, dans des administrations comme l'éducation nationale où des institutrices alsaciennes ou mosellanes occuperont des postes durant la guerre comme à Bourges. La ville de Vierzon fera son maximum avec ses moyens pour accueillir cette population à laquelle diverses aides seront accordées (financières, logements).

Une partie des enfants sera scolarisés, grâce a ces enfants de réfugiés de l'est et du nord le lycée Edouard Vaillant sera crée voir le lien dans la rubrique : sites a découvrir 
                                            
                          
La première liste de réfugiés Alsaciens Mosellans à Vierzon 


                                                                    cahiers 1         


 

     Ce  premier cahier avait une liste de 29 familles dont 15 familles Alsaciennes Mosellannes  ,une seconde  liste complémentaire en ajoute 40   puis une autre 29, les listes  de distribution de nourritures,de vêtements, de logements,ainsi que  celles des aides  financières  font  un total de 160 familles , il faut ajouter a ces listes les personnes qui ne voulaient pas se faire connaître  .Plusieurs familles juives Alsaciennes principalement  resteront très discrètes,ainsi que celles  appartenant à des loges maçonniques . 
 




 

 

             


                                                         Une partie de la liste des réfugiés Alsaciens Mosellans

 Une partie de La famille SCHWOB  était installée à Vierzon ce qui leur  permettra de recevoir une partie de leur famille de confession juive (voir www.tampow3945.com/familles-alsacienne-et-mosellanne-a-vierzon-avant-guerre-.php)


 

noms prénoms professions date  naissance lieux naissance  lieux d'habitation  domicile
             
Audard louis maçon 29 09 1878 villerupt Villerupt 57 17 rue des platanes 
 Audard f blin alexandrine   21 01 1882     "
Audard f Hack madeleine couturière  23 01 1909 audin le tiche Audun le Tiche  
Hack marie Hélène   11 11 1935   "  
Hack Jeannine   04 05 0939   "  
Cuinet émile représentant 28 09 1903 Besançon Nancy 37 rue hoche
Bardot f cuinet Suzanne    26 09 1899 pont st vincet " "
Cuinet jean louis Léon   17 05 1931 " " "
Cuinet Anne marie Yvonne   03 04 1931 " " "
Schowb marc éleveur 26 10 1884 Mulhouse Mulhouse 15 rue du nouveau 
          " bassin 
Hovas f schowb jeanne   05 02 1893 " " "
Schowb Gaston dentiste 27 10 1916 " " "
Melin v rossignol Augusta   3 04 1874 Vierzon Strasbourg 117 rue de mittelhausbergen
Viot f poisson marie Thérèse fourreuse 17 05 1919 vergaville Thionville 5 bd Hildegarde
Poisson jacqueline   11 04 1939 Thionville " "
Kopp f Langolff Catherine   13 04 1909 Strasbourg Strasbourg 4 rue Aloyse
Langolff Eléonore   11 12 1935 Bischheim " "
kinder f Schäfer Lucie aide caissière 22 09 1916 Metz Metz 13 rue des tanneries
Simon f Schäfer Gabrielle commerçante 5 06 1875 Moyeuvre " 30 rue st sintlite
Beker f weber Helene   12 04 1918 spicheren spicheren rue nationale
Weber Renée   22 10 1938 spicheren spicheren rue nationale
Beker f sachet marie   04 12 1914 spicheren Forbach caserne des gardes
Hettzmaun Henri chimiste 25 03 1910 Lemberg Lemberg  
Harch Théodore menuisier     Audin le tiche  
Frisch Alphonse manœuvre 18 12 1919 Erstein Erstein  
Lesbarch Charles jardinier 03 04 1919 Strasbourg Strasbourg 6 rue des jardiniers
georges  élise v Georges    29 06 1883 Vierzon Charelles 52 route de Metz
Boeschlin Eugene  professeur 21 04 1909 Andolsheim    
Leumeux Renée ingénieur 17 01 1879 romorantin Montigny les Metz 5 rue du canal
Hirn pierre douanier 31 01 1908 Molsheim Haguenau bd d Alsace
Maugold ou mangold Emile garde chasse 17 03 1895 Ostervald Erstein  
Maugold Lucien manœuvre SNCF 08 01 1922 Erstein Erstein  
Husson Françoise   26 11 1901   Metz  
Meyer Alphonse manœuvre 04 06 1918 Erstein Erstein  
Vert Irène   19 02 1918 Sorvilier Wittelsheim  
             

                                                                       Une liste de réfugiés à Vierzon  1939 1940

        Liste de personnes Alsaciennes et Mosellannes présentes  à l'hopital hospice de Vierzon du 21 juillet 1940  ayant quittées  l'hopital depuis le 1 juillet (cette liste comprend 55 personnes )

    Mme Westermeyer Oppenhauser    du Bas-Rhin                          Sortie le 11 juillet 
    M        Mesnner   Léon                                                                          Sortie le 6 juillet 


                                       1939 1940 (  liste des soldats alsaciens Mosellans décédés à Vierzon   (a completer )

      Buhler Charles  né le 1 03 1917       De Haguenau              74 R A D L M   décés le 20 juin 1940  cimetière de Bourgneuf
      

   Deux cas particuliers de famille de réfugiés a Vierzon  

  La Première est installée aux Forges cette famille de plusieurs enfants  était issue de milieu très modeste  le père ( certains Vierzonnais l'avais doté d'un surnom qui en disait suffisamment sur son comportement  )   travaillera comme interprète  de temps en temps   .Cette famille sera renvoyée en Alsace en 1944  .Le père sera arrêté puis jugé comme élément proche de l'occupant . 
 La seconde concerne aussi une famille  Alsacienne réfugiée le père travaillera pour l'occupant  mais sera  souvent vue au café en compagnie de soldats ,les rumeurs feront le reste en 1945 une enquête sera demandée par l'administration et restera sans suite le dossier étant perdu 

                                                       
.

                                         

 

La mairie appliquera la note de préfet pour tous les réfugiés y compris les Alsaciens Mosellans .Les réquisitions se feront pas sans problème dans certains cas il y aura des oppositions de la part des propriétaires ,aussi la mairie devant le nombre de réfugiés mettra en chantier des baraquements sur la place de l'abattoir (actuellement parc des expositions)



                                        document  pour les refugies renseignement


                                                                                   Fiche a remplir par les réfugiés

                             

                     Vue aérienne de vierzon dans les années   60   cela donne une idée de la ville

 

                                                     Organisation  pour les réfugiés Alsaciens Mosellans a Vierzon

                                            Le comité d'aide aux réfugiés sera effectif dès le 15 septembre 1939
                                   Plus de 6000 seront secourus dans la période   du 3 septembre au 15 octobre 1939


                                                    
                                                                                   
                                                                  La directive du 23 aout 1939 propose les bases de l'organisation 

           

                                                                                            
La liste sera transmise le 15 novembre 1939 

 

 La ville de Vierzon devra s'organiser  la  SNCF fera des demandes d'aides pour les arrivées en gare . Si a partir du 2 septembre 1939  une partie de l'Alsace Moselle est évacuée les départements du nord sont aussi concernés durant toute le fin 1939 

       
                              
   Des demandes seront transmises  en permanence, la prefecture demandera des élements de justification pour l'attribution des aides 
   
  
                           


                 Liste des frais durant le mois de septembre  dont seront bénéficiaires certains réfugiés d'Alsace Moselle 


                 Le montant des aides pour les évacués des regions d'Alsace Moselle en septembre 1939  est 10 francs  par jour et de 5 francs par enfant de moins de 13 ans tant que le chef de famille n'a pas trouvé de travail . Certains préfets dont celui de la Dordogne et de l'Indre demanderont aux maires de mettre a disposition des réfugiés,gratuitement des lopins de terre. Le secours national peut allouer une subvention qui peut aller jusqu'à 200 francs . Le 16 fevrier le montant par enfant de moins de 6 ans  sera de 6 francs .
                        


 

          note indemnitée


 Pour ces Alsaciens Mosellans l'installation sera dans certains cas dès plus difficile.A la difficulté du langage il y aura aussi le regard et les rumeurs . Dans certaines villes et villages l'accent Alsaciens est le dialecte seront pour certaines personnes un rappel  à la grande guerre, à cette époque ou l'Alsace était Allemande .Les autorités gouvernementales feront un maximum pour  présenter les Alsaciens et les Mosellans comme des Français a part entière 

 

                                                     DANS LE PÉRIGORD

                     


                         

 

Affiche émanant de la préfecture de Dordogne concernant les réfugiés alsaciens et belges.
Comporte un texte en français et en allemand incitant la population périgourdine à ne pas confondre les réfugiés alsaciens avec des allemands, à ne pas les maltraiter et à signaler les cas douteux à la gendarmerie. On incite également les alsaciens à s'abstenir de parler le dialecte dans les lieux publics et les belges à ne pas créer d'antagonisme avec les alsaciens. On demande à la population de se garder de la propagande allemande et de rester unie.








Carte de réfugié de Hilda Bohnert

Cette personne est autorisée a retourner en Alsace en raison de son activité professionnelle .Arrivée le 7 septembre 1939 elle rentre à son domicile le 17 novembre 1939 ce qui est  assez rare
Elle perçoit son allocation jusqu'au 18 novembre 1939









Le cachet dessous lui date de 1941 il est en français malgré la germanisation des services a partir de juillet 1940



 

                                                            
     

                                                                               

                                                   

                          Charles HIRILMANN lyceen de Strabourg sur le pont de  l'Isle a Périgueux (Match 11 janvier 1944
                                     

                                                                                                                           

                                                                                                                                                   

                                          
        
                     
La vie Alsacienne s'installe dans la France de l'intérieur 
(Match 11 janvier 1940)





                
          

                                


          

Retour à l'accueil
Index (accueil) www.tampow3945.com/index.php

                                                      

              




 


 

 

 

 

 



 

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement